Soutien Humanitaire

«L’exigence d’une union étroite entre parole et action, en vue du bien commun de l’humanité, doit être plus forte chaque jour» – Augusto Roa Bastos

La philosophie “humaniste” fait partie intégrante de l’IFHE, ce qui explique notre ouverture à la Nouvelle Hypnose et, bien sûr, à l’Hypnose Humaniste. Toutes ces approches thérapeutiques préconisent une certaine congruence du thérapeute qui, en un sens, est le seul véritable “outil thérapeutique”.

Puit SOS Villages au Burkina Faso

Par-delà même cette notion d’alignement personnel, l’Hypnose Humaniste encourage un travail “pour l’Humanité”… C’est dans cet esprit que l’IFHE est engagé auprès de deux belles associations humanitaires : “Partage” et “SOS Villages d’Enfants”, qui interviennent dans le monde entier, y compris en France.

Le mécanisme de base de notre engagement est simple : chaque mois, des virements bancaires sont fait vers les deux associations que nous avons choisies, ciblés sur différents projets ou soutiens. Que ce soit pour aider une petite association au Tibet ou en Equateur, une école pour personnes handicapées au Liban, ou bien encore des parrainages individuels d’enfants (afin de leur éviter d’être adoptés loin de leur pays).

Ainsi, lorsque vous vous inscrivez en formation à l’IFHE, vous savez que vous participez à aider ces associations humanitaires !

Nous-mêmes allons aussi parfois sur place, pour visiter les enfants que nous parrainons ou aider les petits villages croisés au hasard des chemins : nous déposons du blé, du riz, du savon, des bougies, des cahiers et stylos, etc. achetés sur place pour faire fonctionner l’économie locale.

D’abord, faire les courses…
…Arrivée au village…
C’est à chaque fois notre guide qui gère la distribution des denrées…
Des copains au Sénégal !

 

L’ENGAGEMENT HUMANITAIRE DE L’IFHE

Après avoir aidé diverses associations, comme “Action contre la Faim” et la Croix Rouge, pendant trois années, nous avons décidé en 2009 de concentrer notre aide sur les associations “SOS Villages d’Enfants” et “Partage” dont nous avons pu vérifier le travail formidable directement “sur le terrain”. Nous soutenons donc plus d’une dizaine de villages SOS d’enfants, plusieurs associations d’aide aux enfants handicapés ou SDF et nous parrainons nominativement plus d’une dizaine d’enfants orphelins à travers le monde…

L’IFHE a choisi de parrainer les Villages d’Enfants SOS car ils réunissent en tout des milliers d’enfants victimes de conditions familiales difficiles mais aussi de la guerre, de la misère, des catastrophes naturelles qui les laissent seuls et exposés au danger : enfants des rues en Amérique latine ou au Népal, enfants orphelins ou abandonnés en Afrique, enfants de réfugiés en Asie, enfants laissés pour compte en Europe centrale.

Les parrainages de l’IFHE contribuent à financer la prise en charge complète de plus d’une centaine d’enfants par village SOS et au fonctionnement des structures annexes dont bénéficient les familles des environs : jardin d’enfant, école, cantine, dispensaire…
On ne se rend pas compte, mais pour un seul village SOS de 120 orphelins, à Dafra au Burkina Faso par exemple, c’est près de 900 enfants en tout qui bénéficient de l’école (de la maternelle à la troisième) ainsi que d’un repas de midi (souvent le seul du jour). Les villages SOS sont placés dans des zones particulièrement pauvres, au contact de ceux qui en ont vraiment besoin.

SOS Villages d’Enfants n’est pas une association humanitaire “de confort”, tranquillement installée dans de bons bureaux en ville ! Son action de terrain est vitale pour les enfants et la population locale. Le village SOS de Dafra offre par exemple ses terres à cultiver aux gens des environs qui, sans cela, ne pourraient se nourrir, et tous profitent du puit du village, qui est le seul point d’eau à la ronde !

Les Villages d’Enfants SOS soutenus par l’IFHE en 2006 avaient besoin d’un soutien immédiat (nouvelle construction, tsunami…). En 2007, d’autres villages sont parrainés par l’IFHE, notamment dans des pays frappés par la guerre (Honduras, Somalie, etc.). Pour 2008, l’aide après le tsunami étant assurée en Indonésie, l’IFHE a parrainé deux nouveaux villages, au Mali et au Vietnam. Chaque année, il y a à faire…

Exemples du soutien IFHE à SOS Villages d’Enfants
 :

  • Sibiu, en Roumanie (soutien d’un village existant)
  • El Jadida, au Maroc (construction d’un nouveau village)
  • Kigali, au Rwanda (soutien d’un village existant)
  • Mogadiscio, en Somalie (soutien d’un village existant)
  • Douala, au Cameroun (aide pour un nouveau village)
  • Antsirabe, à Madagascar (aide pour un nouveau village)
  • Dafra, au Burkina Faso (soutien d’un village existant)
  • Kita, au Mali (aide pour un nouveau village)
  • Raipur, en Inde (aide pour un nouveau village)
  • Pokmara, au Népal (soutien d’un village existant)
  • Pakse, au Laos (soutien d’un village existant)
  • Dong Hoi, au Vietnam (aide pour un nouveau village)
  • Tegucigalpa, au Honduras (soutien d’un village existant)
  • Esmeraldas, en Equateur (soutien d’un village existant)
  • Vap Haïtien, en Haïti (soutien d’un village existant)

Présentation de SOS Villages d’Enfants

Par ailleurs, l’IFHE parraine individuellement des enfants afin que leurs parents ne soient pas obligés de les abandonner (les faire adopter) pour garantir leur survie.

Grâce à l’aide que vous nous permettez de leur offrir, ces enfants peuvent rester dans leur pays et grandir auprès de la famille qui leur reste (oncles, grand-parents, etc.).

Par ailleurs, l’équipe IFHE suit la vie et la scolarité de ces enfants (échanges de courriers, photos, etc.) et aide également l’association Partage sur des actions ponctuelles, pour les victimes du tsunami en Thaïlande, de la tempête à Haïti, pour les enfants des rues du Népal et aussi l’aide à l’achat de prothèses pour des enfants handicapés du Liban.

Les bienfaits du parrainage ne s’arrêtent pas là. L’enfant fait partie d’un programme de développement qui améliore les structures scolaires, les conditions d’hygiène et l’habitat. Ce programme vise aussi à développer les ressources de la famille via le micro-crédit ou la mise en place d’activités génératrices de revenus.

En plus d’un soutien financier mensuel, nous essayons le plus possible de nous déplacer afin de rendre visite directement à nos “filleuls”, ce qui est une expérience humaine extraordinaire, mutuelle, que tout “parrain” et “marraine” devraient faire régulièrement.


Exemples du soutien IFHE à l’association PARTAGE :

Les “parrainages nominatifs” :

  • 3 parrainages d’enfants en Egypte (Rania, 9 ans, Milad, 7 ans et Mahmoud, 6 ans)
  • 1 parrainage d’enfant en Bosnie (Emina, 7 ans)
  • 1 parrainage d’enfant à Madagascar (Mélanie, 6 ans)
  • 2 parrainages d’enfants aux Comores (Cheik, 4 ans et Fardine, 12 ans)
  • 1 parrainage d’enfant en Equateur (Liliana, 5 ans)
  • 2 parrainages d’enfants en Inde (R. Sangeetha, 5 ans et K. Mathankumar, 4 ans)


Les “parrainages d’actions” :

  • 1 parrainage d’action au Liban (Sesobel, enfants handicapés)
  • 1 parrainage d’action au Burkina Faso (Bobo Dioulasso : dispensaire)
  • 1 parrainage d’action à Haïti (ACDED : aide à la population)
  • 1 parrainage d’action en Equateur (San Juan, enfants handicapés)
  • 1 parrainage d’action aux Comores (Initiative Développement : appui scolaire)
  • 1 parrainage d’action au Népal (redonner un toit aux enfants des rues et les remettre à l’école)
  • 1 parrainage d’action en Inde (Assefa : aide aux enfants orphelins)
  • 1 parrainage d’action en France (Générations Médiateurs : Formation des jeunes à la médiation et à la résolution des conflits)

Présentation de l’association PARTAGE

Village SOS Enfants
Avec une association au Burkina

 

 

 

 

ET L’AVENIR ?

Un de nos filleuls et sa famille

L’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne poursuit et élargit ses actions de soutien humanitaire. Nous vous tenons au courant des bénéfices apportés aux personnes par l’intermédiaire du Bulletin IFHE et de notre page Facebook, et nous mettrons aussi en ligne de temps en temps de nouveaux dessins et photos des enfants et villages que nous parrainons à travers le monde.

« Il est désormais prouvé qu’un petit groupe d’individu peut changer le monde. J’ai seulement 2 questions : si ce n’est pas nous, alors qui ? Et si ce n’est pas aujourd’hui, alors quand ? » – Stephan Schwartz

 

De plus, l’IFHE envoie régulièrement des livres pour enfants aux Villages SOS que nous parrainons : si vous en avez, en bon état, confiez-les nous, ils feront partie du prochain envoi pour le Mali, le Burkina, le Cameroun ou Madagascar.